jeudi 11 octobre 2012

Le Beaujolais, un terroir de coteaux et d'hommes passionnés

La naissance du Beaujolais remonte à l’occupation romaine. Dès 957, le seigneur Béraud fait construire son château au-dessus de Beaujeu dont il fait la capitale du Beaujolais. Ses successeurs agrandiront leurs territoires jusqu’à Villefranche-sur-Saône d’une part et Belleville-sur-Saône d’autre part.


Mais c’est au XVIIe siècle que l’activité de la région viticole s’intensifie. Les premières appellations d’origines contrôlées apparues en 1936 symbolisent la volonté de produire des vins de qualité qui anime les viticulteurs de cette région.




Le vignoble beaujolais est  situé entre Lyon et Mâcon, entre Saône et Rhône. Il s’étend sur 55 km et est constitué de coteaux, les derniers monts du Massif Central. Le Beaujolais viticole est constitué de 96 communes et le vignoble recouvre 22 500 hectares. Les coteaux de vignes sont à une altitude moyenne de 300 mètres et bénéficient d’un microclimat favorable à une bonne maturation du cépage Gamay.




L’exposition géographique idéale qui assure ensoleillement et luminosité, les sols argilocalcaires favorables à la culture de la vigne et la réglementation stricte des AOC régissant chaque étape de la vinification assurent le caractère inimitable des douze appellations beaujolaises. 

Les travaux de la vigne rythment la région.

Les vignerons du Beaujolais vivent au rythme des
soins saisonniers qu’ils prodiguent à leurs vignes. La taille en hiver, le désherbage au printemps, les traitements en été et les vendanges en automne comme point d’orgue des efforts de l’année… la viticulture est un métier d’amour et de labeur !
En septembre, les vendangeurs animent les villages du Beaujolais pour une dizaine de jours au service des vignes. Près de 40 000 vendangeurs venus de France et d’ailleurs, de tous âges et de  tous milieux sociaux aident à ramasser le raisin, partagent la table des exploitants viticoles, apprennent à apprécier les vins et découvrent les travaux de vinification !


Convivialité
, ambiance festive, professionnalisme et travail physique : les vendanges sont un concentré de l’âme du Beaujolais !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire